Le Corps

Il n'y a pas de plus bel hommage que chaque mot, chaque sourire, chaque signe, que je reçois quotidiennement de votre part.

C'est donc avec plaisir et un grand respect de vos créations que je publie ces croquis. Ils sont le témoignage de nos instants partagés et de nos émotions communes. 

 

Merci à tous les étudiants pour votre soutien et vos marques d'affection. 

 

Et parce qu'il n'y a pas d'âge pour dessiner, pour apprendre et pour s'émouvoir, je retiendrais par dessus tout le message de Margot, une très jeune élève, qui m'a ému par son témoignage de fin d'année. (Ses mots sont gravés en moi, désormais).

La plus grande des richesses c'est le temps que l'on donne et le plaisir qu'on offre.

Croquis à la une

 

 

2 journées magnifiques avec des élèves adorables qui ont fourni un travail énorme. 

Un plaisir fou partagé avec émotion. 
Merci Léa, Alix, Clara, Nolan, Léna et tous les autres... et bravo!!!
Plus que l’œuvre en elle-même c’est le travail qui mène à elle qui est important. 

8, 9, 10 et 11 janvier. Les belles journées de pose pour une nouvelle année qui s'annonce créative et joyeuse, parce que le meilleur moyen de reconnaître l'Etoile du Berger c'est lorsqu'elle se met à briller.

Merci à tous les étudiants croisés en cette première semaine de rentrée.   

 

Jeudi 14, vendredi 15 et samedi 16 décembre. 3 séances de top niveau dans un lieu sacré où je m'épanouis.  Mille merci à tous pour votre implication, votre présence, vos bavardages qui font que nos séances sont uniques, votre gentillesse et vos attentions. Nulle part ailleurs je ne vis cela, et je ne vous dirais jamais assez merci.

Le corps comme outil de travail

Jac Billon  Modèle  16 mai 2015. pose de 2 heures en continu.
Jac Billon Modèle 16 mai 2015. pose de 2 heures en continu.

Adepte de l'art corporel (danse et arts du cirque), le corps, le mien en l’occurrence, est mon principal outil de travail. Aussi, il m'est apparu comme une évidence de traiter de ce sujet dans mes recherches de bien-être corporel.

Au-delà de mes propres aptitudes corporelles, musculaires, physiologiques, morphologiques et cognitives, je traite dans mon quotidien de la relation à l'espace, à l'équilibre du corps, à la douleur, et donc à ma santé. Le bien-être corporel permet d'être en bonne santé, l'inverse n'est pas vrai.

Ma recherche m'a donc amené à traiter de la notion d'effort et de fatigue, de la notion de douleur ( c'est un mot très généraliste), et de la notion d'espace autour du corps et de ce qui est énergie.

Tout ce qui n'entre pas dans la norme, dans la croyance, dans le statut, est dérangeant.  Moi je crois simplement que le corps humain est comme une application informatique, chacun n'utilise  qu'une partie de ses capacités soit parce qu'il n'a pas besoin des autres fonctionnalités, soit parce qu'ils les ignorent, soit parce qu'il a peur.  Certains individus d'une trentaine d'années ont moins de vitalité que d'autres de 80 ans, la sensation de fatigue touche toutes les classes d'âge, y compris chez les enfants. En fait nous souffrons ( vous souffrez) d'un manque de vitalité parce que votre confort ( votre sensation de ce qui est confortable) est plus rassurante que votre envie d'oser. Ce phénomène est parfois amplifié par le corps médical. 

C'est pour cela que je ne me plains jamais, c'est une philosophie de vie et d'être.  

 

La pose présentée ici a duré 2 heures, lors de la grande Nuit des 15 et 16 mai 2015. Pas de temps de repos sur cette pose, je ne le voulais pas puisque je posais 2 heures et je me reposais 10 minutes toutes les 2 heures, 26 heures en continu. J'avais par ailleurs prévu une vraie pose longue durant cette longue Nuit. Le sol est en dur, pas de coussins évidemment, pas de repos pour les bras, aucun fourmillement dans les jambes ou les pieds, aucune raideur dans les cervicales.   Parvenir à ce point au relâchement corporel ne m'a pas surpris, c'est le résultat de mon travail. Certains parlent de performance, moi je parle de bien-être. 

 

Sur cette pose longue de 2 heures sans repos, je ne prends aucun risque pour ma santé avec la position de mes bras , Le bras droit est en l'air, le bras gauche est en appui au sol, bras replié. J'ai ce savoir-faire mais surtout une capacité mentale hors normes. Aucun dessinateur présent ne m’a vu souffrir ou bouger sur cette pose. 

 

L'Art de la pose

Spécialiste de la pose en mouvement et de la pose longue durée, j'alterne toutes les durées. Il suffit de me demander. ( mes 2 poses les plus longues ont duré 4 heures puis 5 heures, sans le moindre temps de repos, position debout. Travail personnel pour une artiste plasticienne). Ma séance la plus longue a duré 26 heures, 24 heures de pose réelle en continu et 2 heures de repos par petits bouts de quelques minutes, une séance réalisées à l'issue d'une séance de 6 heures et avant une autre de 5 heures. L'unique marathon d'un modèle recensé à ce jour. ( ne pas confondre avec un marathon de dessin où plusieurs modèles se succèdent, par période de 2 heures ou 3 heures).

De nombreux ateliers  et enseignants me demandent  des durées longues, au delà d'une heure, ce que je fais avec plaisir, et nous en profitons ensemble. Je suis là pour poser, uniquement.  Ma séance idéale c'est celle qui dure 3 heures avec 20 minutes de repos au milieu, et 2h40 réelles de poses effectives.

 

Je ne pratique pas le yoga ni autres postures. La danse est mon univers de détente, ma force mentale et ma créativité font le reste, et mon respect du dessinateur est mon atout majeur.

Envie d'en savoir plus:  vous pouvez utiliser le formulaire "contact".  Merci

 

Atelier modelage

Quelques études et esquisses en modelage.  C'est un travail bien différent du dessin, que personnellement j'apprécie beaucoup. La pose longue et le silence parfois favorisent une ambiance particulière. Généralement en modelage je fais une première prise de 1h15 à 1h30, selon la pose, les prises suivantes tournent autour des 40 minutes.  En modelage c'est le modèle qui guide la pose, et la séance, c'est donc son tempo à lui.  A 3 occasions cependant il m'a été demandé de tenir la pose 2 heures durant, je l'ai fait sans problème particulier.

Les travaux ci-dessous sont des poses de 45 minutes à 5 heures. Parfois le modeleur doit se battre avec sa terre, selon la pose, les vides, les points de force. La terre n'est pas une matière inerte.

Les esquisses et études présentées ici ne sont pas simples, ni pour moi ni pour eux, les volumes s'emboitent. C'est un travail de regard, d'attention, de précision, d'équilibre, pour l'un comme pour l'autre. De mon côté, c'est à la fois un travail de relâchement et de puissance, un domaine dans lequel je suis très à l'aise (parfaite connaissance du corps).